Compte rendu du CHSCT ardéchois (15/11/2018)

//Compte rendu du CHSCT ardéchois (15/11/2018)

Compte rendu du CHSCT ardéchois (15/11/2018)

2019-01-10T11:01:48+00:009 janvier 2019|Catégories : ACTUALITÉS|Mots-clés : |

Lors de cette première séance du CHSCT départemental de l’année scolaire, nous avons poursuivi certaines actions lancées l’année précédente, nous avons lancé des chantiers pour l’année à venir  et traité plusieurs fiches santé et sécurité au travail.

Le bilan et le programme de prévention est présenté par le conseiller de prévention

Le poste d’infirmière de prévention, occupé depuis plusieurs années par une contractuelle, n’est pas pourvu du tout pour l’instant. A défaut d’un service de médecine du travail qui permette un suivi des personnels, le rôle de l’infirmière était, l’année dernière de réaliser des entretiens avec les personnels les plus exposés (EPS, PLP intervenant en ateliers…).

L’administration prévoit de mieux accompagner les établissements du second degré dans la sensibilisation des personnels à la santé et à la sécurité au travail. Ainsi, les assistants de prévention, dont le nombre a augmenté,  peuvent bénéficier de sessions de formation. Ils sont chargés de relayer les préoccupations et les outils de la santé et la sécurité au travail auprès des équipes.

La prévention des troubles musculosquelettiques (TMS) chez les Professeurs des Écoles de maternelle (question portée depuis deux ans par le CHSCT)

Les représentant·es FSU des personnels portent différentes propositions :

  • un guide  présentant différents tabourets utilisables par les PE de maternelle a été validé en instance. Il sera visible sur le PIA. La lettre d’information des directeurs et directrices d’école rappellera son existence et indiquera un lien en décembre et en juin, au moment des commandes à effectuer.
  • un stage avec une ergonome du travail (son financement est à l’étude) afin de mettre en place un temps de formation à l’analyse des situations de travail pour permettre aux personnels d’élaborer collectivement des améliorations de leur quotidien en prenant en compte les différentes dimensions de leur activité (aménagement du poste, organisation du travail, choix des outils et des équipements…) permettant de réduire les troubles musculo-squelettiques. En effet, les risques liés à l’activité physique, aux postures et aux ports de charge sont en tête des risques recensés dans les documents uniques des écoles maternelles.
  • un questionnaire visant à évaluer les risques de troubles musculo-squelettiques sera adressé aux PE de maternelle via la lettre d’info des directeurs. L’analyse de ce document devrait permettre au CHSCT d’affiner sa connaissance des problèmes déjà observés lors de visites d’écoles ainsi que de faire des propositions d’amélioration, que ce soit sous forme de formation, de matériel adapté, d’aménagements matériels… Merci d’avance à tou·tes les concerné·es de leurs réponses, elles nous seront précieuses !

Le CHSCT s’engage dans une réflexion sur la thématique des élèves à besoins éducatifs particuliers (EBEP)

Un stage FSU organisé en juin 2018 avait permis aux représentant·es du personnel d’approcher de plus près les difficultés vécues par les collègues de différents corps de métier concernés par les EBEP.

L’administration reconnaît l’isolement des enseignant·es confronté·es à des élèves à besoin éducatifs particuliers. Les représentants FSU font valoir que les personnels demandent une reconnaissance, un soutien de l’institution ainsi que des formations. Ces questions seront abordées dans le cadre d’un groupe de travail piloté par une IEN. Cette année scolaire, une cinquantaine d’écoles bénéficieront de deux jours de formation.

Les fiches santé et sécurité au travail

Plusieurs situations ont été étudiées, notamment celle d’un établissement d’éducation spécialisée marqué depuis plusieurs année par l’instabilité du personnel enseignant. L’IEN AESH présente ce qui a été mis en place par la nouvelle directrice, les efforts pour recruter un médecin psychiatre. Néanmoins, à moyen terme, la situation n’est pas stabilisée.

Plusieurs fiches font état de difficultés de gestion d’élèves à besoins éducatifs particuliers et/ou de difficultés relationnelles entre les personnels enseignants et AESH dans les écoles. Les IEN de circonscription se sont déplacés. Nous exprimons le besoin en personnels.

D’autres fiches abordent des questions d’ordre matériel notamment dans des établissements du second degré en travaux. La possibilité de s’adresser au Conseil régional est posée. Reste à la concrétiser.

Les prochaines visites du CHSCT

  • École Saint Cierge la Serre : 24 janvier, sur le thème du co-enseignement.
  • Lycée Astier Aubenas : jeudi 7 février sur la communication et de la gestion des collectifs de travail.
  • Lycée Marcel Bouvier :  le 14 février sur l’inclusion.