Rendez vous contre l’extrême droite et les appels à la haine

jeudi 20 octobre 2016
par  Webmestre FSU 07
popularité : 11%

Contre-rassemblement à Chomérac à 14h
Rond Point de la Résistance, samedi 22 octobre.
Il est urgent de s’élever contre les appels à la haine que le Front National ose faire au grand jour, de dire que les idées nauséabondes de l’extrême droite ne sont pas les nôtres.

Rassemblement au Mézenc
Dimanche 23 octobre à 11h
Bienvenue aux migrants, réponse au rejet prôné par le président de région !

Appel à rassemblement Carrefour Laïque 07, RESF 07, SOS Racisme 07, CGT 07, Union Syndicale de l’Intérim CGT, FSU 07, Solidaires 26/07, Femmes Solidaires 07, Confédération paysanne 07, MRAP 07, Collectif ardéchois pour la Défense et le Développement des Services Publics, NPA 26/07, PCF 07, PS 07, EELV 07, Ensemble ! Ardèche Méridionale,…citoyennes et citoyens attachés aux valeurs républicaines.

L’ Ardèche doit demeurer une terre d’accueil et d’asile.

Le Front National appelle samedi 22 octobre à Chomérac, à s’opposer à l’accueil de réfugiés qui fuient les guerres, les exactions, les drames dans leur pays et propose une charte : « commune sans migrants », opposant « les nôtres » aux… « autres », logique d’exclusion, de stigmatisation.

Chomérac, haut lieu de la résistance au nazisme mais aussi commune d’internement des réfugiés espagnols ne peut être livrée à celles et ceux qui prônent la haine des réfugiés.

Ce qui est communément appelé la « crise » des migrants ou des réfugiés est d’abord un drame humain. Des millions de personnes dans le monde sont contraintes de quitter leur pays suite à des catastrophes naturelles, des crises économiques, mais le plus souvent, et c’est le cas notamment aujourd’hui des personnes réfugiées en France, à cause des conflits et des guerres.
Selon la convention du 24 juillet 1951 relative au statut des réfugiés, un réfugié est une personne qui craint avec raison d’être persécutée et qui ne peut attendre aucune protection dans son pays d’origine. Notre pays a donc la responsabilité d’accueillir dignement et dans de bonnes conditions celles et ceux qui y cherchent refuge.

Nous, qui nous élevons contre la non-assistance à personne en danger, comment pourrions-nous refuser d’accueillir des personnes qui fuient les bombes ?
Nous, citoyen.ne.s attaché.e.s au respect des droits de l’homme, avons l’obligation de lutter contre le mépris du devoir d’accueil, contre le refus du droit d’asile. Il s’agit d’un enjeu majeur pour notre démocratie qui ne peut laisser s’instaurer le repli sur soi, le refus de l’autre, car ils mettent à mal toute cohésion sociale.

Ce sont moins de 1800 personnes qui doivent être accueillies dans la région Rhône-Alpes Auvergne qui compte presque 8 millions de personnes... On est très loin d’une invasion !
Rappelons qu’en France le racisme ne peut pas être une opinion, c’est un délit puni par la Loi.

La France (comme tous les pays riches) s’honorerait à ratifier la convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leurs familles adoptée par l’assemblée générale des Nations Unies le 18 décembre 1990, ainsi qu’à respecter les conventions de l’Organisation Internationale du Travail sur la protection et la promotion des droits de tous les travailleurs, organisation mise en place à l’issue de la Première guerre mondiale, qui rappela ses objectifs de paix en 1944 à Philadelphie.

Soyons nombreux samedi 22 octobre à 14h sur le parking (près du restaurant la Cantine) du rond-point des Maquis de l’Ardèche, à le Planas St-Lager-Bressac (intersection de la D2 et D 22.)

Il est urgent de s’élever contre les appels à la haine
que le Front National ose faire au grand jour,
de dire que les idées nauséabondes de l’extrême droite
ne sont pas les nôtres.

Il y a, en Ardèche, des gens qui n’ont pas la mémoire courte,
des femmes et des hommes dignes, solidaires et responsables.

Dimanche 23 octobre, à 11 heures, ascension du Mont Mézenc Une réponse au président d’Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, qui a pris position contre l’accueil des migrants dans la région. C’est un appel à se mobiliser contre le refus de Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne Rhône-Alpes, d’accueillir 1784 migrants de la jungle de Calais. Le collectif Nuit Debout Auvergne lance son appel du Mézenc pour dire "bienvenue aux réfugiés".

Dimanche 23 octobre, ils feront leur propre ascension du Mont-Mézenc. A 11 heures, le collectif invite tout un chacun à se rassembler sur le parking au point des postes de ski de fond, à proximité de la maison forestière des Estables pour "une ascension solidaire".
Et d’en appeler notamment à la mémoire de ces "Justes qui ont fait naguère l’honneur de la région", clin d’oeil appuyé du côté du Chambon-sur-Lignon dont Eliane Wauquiez-Motte, la mère de Laurent Wauquiez, est maire. On doit à celle-ci la création d’un espace muséal "Le Lieu de mémoire au Chambon-sur-Lignon" qui témoigne de l’accueil et du sauvetage des réfugiés, les "migrants" d’alors, sur le plateau Vivarais-Lignon.
L’appel de ces citoyens de la région Auvergne Rhône-Alpes se poursuit en ces termes : "De tous temps et en tous lieux, l’accueil des réfugiés, ces hommes et femmes qui fuient les persécutions, la guerre, la misère, les désastres environnementaux, est un acte d’humanité et un impératif moral."
Cette ascension est aussi une manière de se réapproprier un site emblématique de Haute-Loire sur lequel le désormais patron par intérim des Républicains a jeté son dévolu pour iconographier sa propre légende.

appel mézenc

Contact

Maison des syndicats
25 avenue de la gare
07000 PRIVAS

tel : 04 75 64 51 15
Portable : 07 88 68 82 42
mél : fsu07@fsu.fr

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Brèves

6 septembre 2016 - REFORME DES COLLEGES : GREVE LE JEUDI 8 SEPTEMBRE !

Non, Madame la Ministre, tout ne va pas bien en cette rentrée !
Manifestation académique : 14h (...)

1er septembre 2016 - Contact

Maison des syndicats
25 avenue de la gare
07000 PRIVAS
04 75 64 51 15
07 88 68 82 42 (...)