Rassemblement à Valence contre l’oubli du massacre du 17 octobre

jeudi 6 octobre 2016
par  Webmestre FSU 07
popularité : 33%

1961... 2016... 55 années de silence d’État

Rassemblement Place Porte Neuve à Valence à 17h30
à l’appel du « Collectif du 17 octobre » : Femmes en Luth et Mêmes droits pour toutes et tous. Avec le soutien des ASTI d’Annonay, de Crest, de Montélimar et de Romans, du Collectif Affirmation citoyenne, du Comité pour la Paix Tain-Tournon, d’EELV 26, d’Ensemble ! 07/26 Nord, des FSU 07 et 26, du MRAP, du NPA 26/07, du PCF 26, de l’UD CGT 26...

- 1958-1961 : la lutte anti-coloniale engagée depuis 1954, sous l’impulsion du FLN, pour l’indépendance de l’Algérie,lutte sans merci qui fit des dizaines de milliers de morts parmi les Algériens, et des milliers de morts aussi parmi les soldats français, s’aggrave avec son exportation en métropole :
- attentats perpétrés par l’OAS (Organisation Armée Secrète),
- répression policière sans merci contre les combattants du FLN, qui ripostent à leur tour ...

- 17 octobre 1961 : couvre-feu raciste imposé aux "Français musulmans-algériens". Le FLN répond à cet acte raciste en appelant à une manifestation massive, mais sans armes, des populations majoritairement confinées dans les bidonvilles de l’agglomération parisienne. Cette manifestation au centre de Paris devait être une protestation contre le couvre-feu et l’affirmation du droit du peuple algérien à l’indépendance.
Les forces de police de Maurice PAPON qui sera plus tard dans une autre circonstance, condamné pour crime contre l’humanité), répliquent avec une brutalité inouïe : matraquages de masse, fusillades, balancement des manifestants, vivants, blessés ou morts dans la Seine, matraquages également, souvent mortels, dans les bouches de métro ...un véritable carnage ! Combien seront-ils à avoir payé de leur vie cette manifestation pacifique pour la reconnaissance de leur droit à la dignité ? Les chiffres vacillent devant l’interdiction de levée du secret d’Etat et le refus d’accès aux archives ! Vraisemblablement plusieurs centaines de personnes auxquelles il faut ajouter les victimes de semblables violences dans le Nord dans la région lyonnaise où l’ OAS fut particulièrement zélée ! Mêmes méthodes, mêmes résultats ! Nombreux corps retrouvés pendant toute cette période dans les canaux du Nord et dans le Rhône ...

SILENCE D’ÉTAT PENDANT PLUSIEURS DIZAINES D’ANNÉES

Le gouvernement français, par la voix de son président, François HOLLANDE, a attendu un demi-siècle pour briser le silence le 17 octobre 2012 en reconnaissant "la sanglante répression du 17 octobre 1961 au cours de laquelle des Algériens ont été tués qui manifestaient pour le droit à l’indépendance".

Presse muselée par la censure pendant toute cette période à quelques exceptions près : l’Express, Témoignage Chrétien, l’Humanité ...
Il aura fallu la volonté acharnée de quelques militant-e-s, de journalistes et d’historiens pour que cette page sombre de notre histoire soit révélée.

Depuis une dizaine d’années, un groupe de militant-e-s, organisé-e-s ou pas, se retrouvent au bord du Rhône le 17 octobre. Rassemblement non seulement pour le souvenir mais surtout pour exiger que cette triste page de notre histoire coloniale soit entièrement révélée, que l’accès aux documents et aux archives, à toutes les archives, soit enfin autorisé et pour que ce massacre soit enfin pleinement reconnu pour ce qu’il fut : un ASSASSINAT D’ÉTAT.

Alors nous serons présent-e-s cette année encore le 17 octobre 2016, hommes, femmes, enfants pour rendre hommage aux victimes algériennes du 17 octobre 1961, et à toutes les victimes des guerres néo-coloniales qui perdurent aujourd’hui.

Et cette année encore, comme chaque année inlassablement, les "Femmes en Luth, citoyennes à part entière" auront à coeur de réhabiliter une autre page de cette histoire, portée également disparue, celle de ces centaines de femmes, qui 3 jours après le 17 octobre descendirent dans les rues de Paris et manifestèrent dignement, 1000 femmes, 550 enfants (voir les témoignages recueillis par Gilles Manceron, historien), ces femmes qui ce jour-là se battirent non pas "comme des hommes", mais comme des femmes libres, citoyennes à part entière !

RASSEMBLEMENT VALENCE 17 OCTOBRE 2016
PLACE PORTE NEUVE à 17H30.
Prises de parole, puis marche vers le Pont Mistral et jet symbolique des fleurs contre l’oubli.


Documents joints

tract 17 octobre 2016

Contact

Maison des syndicats
25 avenue de la gare
07000 PRIVAS

tel : 04 75 64 51 15
Portable : 07 88 68 82 42
mél : fsu07@fsu.fr

Agenda

<<

2018

 

<<

Février

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234